LOVELESS : De la musique et des mots : Sur un air de fin du monde.

Bien le bonjour !
J’ai rédigé ce billet pour expliquer et décortiquer certains des aspects esthétiques et artistiques de LOVELESS, si ça vous plait, je ferais d’autres posts dans ce goût-là. Mais aujourd’hui, penchons nous sur certains mots et certains sons.
Pour l’heure, le jeu est assez loin de sa forme finale donc nous n’aborderons que les aspects de la question que vous avez pu entrevoir.

A l’aube de la fin du monde…

Le thème principal de LOVELESS, qui figure sur l’écran titre en ralenti ou lors de la discussion au bord de l’Etang, est une reprise au piano de When The Wild Wind Blows d’Iron Maiden. Originellement composée par Steve Harris, cette reprise est l’oeuvre de Paolo Rocchetti que je ne remercierais jamais assez de m’autoriser à l’utiliser !

Steve Harris est fier de toi si tu avais reconnu !

Penchons nous d’abord sur la chanson d’Iron Maiden : Elle porte le même nom que le roman graphique d’anticipation de Raymond Briggs (que je vous conseille un million de fois) car elle y fait écho et raconte à peu de choses près la même histoire… Celle d’une catastrophe annoncée par les médias comme un évènement plus grave et plus incroyable qu’il n’est vraiment. Hélas, la population prend les annonces médiatiques très au sérieux et se réfugie dans des abris anti-atomiques dont peu ressortent et où beaucoup se suicident. Donc, le texte parle plus des répercussions de l’annonce du désastre que de celles de ce dernier
La chanson est un monument musical, tout simplement. La composition est très mélodique et particulièrement riche.

Comme certains l’ont remarqué, LOVELESS a quelques points communs avec ce morceau, mais ne portera pas le même message et les deux histoire divergeront drastiquement d’un support à l’autre.
Toutefois, le début est le même, et c’est pour ça que j’ai choisi d’utiliser cette mélodie comme le thème principal du jeu. Les plus attentifs remarqueront même quelques références subtiles dans les textes… Certaines phrases sont en effet directement tirées de la chanson de Maiden !

 

489946

Un chef d’œuvre. 

L’autre aspect qui a impliqué l’utilisation de ce morceau réside dans son imaginaire crépusculaire et désolé que je trouve particulièrement beau et poétique… Et très adapté à la direction artistique générale que je souhaite donner à LOVELESS. J’espère réussir à développer la direction artistique du jeu de manière suffisamment covainvante pour affiner et renforcer les éléments scénaristiques reposant sur le poétique et le lyrique.

En effet, une histoite se raconte mais elle se ressent aussi. C’est pourquoi le prochain billet de ce genre parlera certainement des inspirations littéraires qui ont mené à l’écriture de LOVELESS !

D’ici là, je vous souhaite un bon début d’été !

Publicités

Une réflexion sur “LOVELESS : De la musique et des mots : Sur un air de fin du monde.

  1. Pingback: LOVELESS : Gameplay et narration – En quête de réponses. | Grand Waltz Brilliant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s